Les relations publiques, qu'est-ce que c'est au juste?

À partir de ce texte, tentons ensemble de démystifier la nature des relations publiques et des communications stratégiques en se posant un certain nombre de questions, afin de mieux comprendre la nature des relations publiques.

Voici quelques éléments qui distinguent les relations publiques des autres disciplines de la communication et du marketing.

  1. S’AGIT-IL DE MARKETING?

    Même si la plupart du temps les relations publiques sont mises dans le même panier que le marketing, les différences sont fondamentales. La distinction fondamentale entre ceux-ci est que les relations publiques ne sont pas nécessairement immédiatement dans l’offensive de marché ou dans la promotion immédiate d’un produit ou service. Elles visent à fournir une réponse à la question : pourquoi devrais-je acheter d’une entreprise, pourquoi le “brand” d’une compagnie est meilleur qu’un autre? Elles servent aussi à définir les éléments qui constituent la défense communicationnelle d’une organisation, ce que le marketing ne propose pas nécessairement.

    Une autre distinction fondamentale entre le marketing et les relations publiques est la propension des relations publiques à axer beaucoup d’actions communicationnelles sur la réputation. Le marketing est aussi naturellement plus près des milieux publicitaires et de la vente, alors que les relations publiques sont plus forts en contenus et en relations (évidemment).

    Lorsque nous parlons de marketing de contenu cependant, les lignes deviennent beaucoup plus floues, puisque les relations publiques sont aussi dans la préparation et la livraison de contenus stratégiques.

  2. QUEL EST LE RÔLE DES RELATIONS PUBLIQUES?

    L’idée générale des relations publiques, même si cela va vous sembler simpliste, est de gérer les relations de votre organisation avec les différents publics. Et oui, c’est aussi simple que cela. Lorsque l’on parle de publics, on parle de toutes les composantes humaines et numériques de votre environnement organisationnel. Par exemple, nous pouvons parler d’employés, d’actionnaires, de membres (dans le cas d’associations ou de coopératives), de membres du conseil d’administration dans le cadre de votre communication organisationnelle. On peut aussi parler de clients, de partenaires d’affaires, des membres du gouvernement, de groupes d’intérêts, de journalistes (communication médias), des compétiteurs. On peut même parler des algorithmes des engins de recherche, des plateformes de notation ainsi que de communication de masse. Autant d’audiences cibles, autant de relations à entretenir.

    Les relations publiques viennent tenter de renforcer ces liens et de faire en sorte de construire votre réputation et votre stabilité organisationnelle.

  3. LES RELATIONS PUBLIQUES NE SONT PAS QUE LES RELATIONS AVEC LES MÉDIAS.

    Parce qu’il s’agit d’une expertise précise qui n’est pas donnée à tout le monde, les décideurs en organisation ont tendance à penser que les professionnels en relations publiques sont centrés sur les relations avec les médias. Sans que ce soit faux, puisqu’un professionnel en relations publiques doit maîtriser les relations médias, il ne s’agit pas que de cela.

    Les professionnels des relations publiques sont de plus en plus spécialisés, de par la nature large de la portée des relations publiques. Certains sont spécialisés dans les relations avec les élus, les lobbyistes. D’autres agissent avec les conseils d’administration, des spécialistes en communications de gouvernance. Bon nombre d’entre eux se spécialisent dans la relation avec les moteurs de recherche, plus particulièrement l’écriture articulée sur l’optimisation pour les engins de recherche. Ce ne sont que quelques exemples des spécialisations possibles en relations publiques.

  4. POURQUOI LES RELATIONS PUBLIQUES SONT-ELLES DE PLUS EN PLUS INCONTOURNABLES?

    Vous êtes probablement présents sur les réseaux sociaux, les gens peuvent donner une note à votre organisation, un journaliste écrire un topo à votre sujet, un blogueur peut écrire sur vous à tout moment. L’ensemble de ces risques rend le rôle du professionnel en relations publiques de plus en plus indispensable. La responsabilité sociale des organisations est de moins en moins négociable et la transparence des organisations accrue.

    Vous devrez donc parler plus souvent, être mieux préparés aux imprévus, qui peuvent venir de sources de plus en plus variées, tout en émettant un message qui va renforcer votre réputation et vous mettre en position d’influence. Les relations publiques viennent expliquer et gérer l’écosystème des relations dans lesquelles votre organisation doit naviguer, autant lorsqu’il y a vent en poupe que lors des tempêtes.

  5. DES TRANSFORMATIONS EN COURS

    La mixité des médiums, ainsi que l’arrivée sur le marché des solutions 360 degrés viennent rendre de plus en plus floues les distinctions entre le marketing, les relations publiques et les communications organisationnelles. Il incombe donc aux professionnels des relations publiques d’être de plus en plus versatiles et de mieux en mieux s’entourer de spécialistes des autres champs d’expertise.