LEÇONS À TIRER DU CAS DES LEGGINGS DE L'UNIVERSITÉ LAVAL

Plusieurs en seront indignés, avec justesse.

Il y en a d’autres qui, comme moi, chercherons à disséquer l’histoire afin d’en mettre en lumière les enjeux éthiques soulevés par la polémique.

Voici l’histoire en détail: L'UL se dissocie des propos d'un assistant de cours sur Twitter

DES QUESTIONS

Comment est-ce possible en 2019? Comment un doctorant peut-il être aussi déconnecté de la réalité? Comment l’Université Laval a-t-elle pu laisser passer cela sans agir?

Mon objectif dans ce papier n’est pas de répondre aux deux premières, mais plutôt à cette dernière: comment l’Université Laval a-t-elle pu permettre à M. Beaulieu d’écrire cela?

DES RÉPONSES

La réponse est à la fois simple et compliquée et elle va comme suit: La délimitation de la sphère privée et de la sphère publique est floue et surtout, difficile à définir sans brimer les libertés individuelles. Cette liberté individuelle est ne dispense pas son utilisateur de la nécessité d’un minimum de savoir-être professionnel, en particulier lorsque le professionnel chemine à travers l’institutionnel. Également, d’un certain discernement moral et d’une capacité à anticiper les risques pour les éviter.

Les médias sociaux viennent brouiller les frontières entre le privé et le public: message aux employés

À l’ère où votre vie est étalée dans l’univers numérique, comment pouvez-vous prendre position sur des enjeux qui vous concernent sans avoir le sentiment d’inclure l’organisation pour laquelle vous travaillez dans le lot? Les médias, le grand public est en mesure de trouver des traces de vos implications sociales, des informations personnelles et familiales, et votre lien d’emploi. À partir de cette prémisse, il appert que vous êtes surveillés, peu importe le niveau que vous occupez.

Pour cette raison plus précisément, mais pas seulement pour celle-ci, il est nécessaire de vous organiser pour protéger vos acquis. Je ne parle évidemment pas de vous protéger lorsque vous tenez des propos orduriers sur des canaux numériques publics et visibles.

Les canaux numériques viennent multiplier les enjeux que vous devez potentiellement gérer: message aux employeurs

Même si vous n’avez pas la responsabilité directe des propos tenus par les employés sur les canaux numériques, vous aurez tout de même des comptes à rendre.

Votre responsabilité est double, puisque vous devez:

devoir1-Ohm.png

Préserver l’intégrité et la réputation de votre institution.

Raison2.png

Respecter la vie privées des membres au sein de votre organisation.

Par ce concours de circonstances, votre organisation est à risque et devra réagir lorsque nécessaire. Pour le faire de manière organisée et efficace, vous devrez:

premiere-etape-ohm.png

Former et sensibiliser tous les membres de l’équipe aux risques d’utilisation des réseaux sociaux.

raisons2.png

Préparer d’avance une politique d’utilisation et l’encadrer strictement.

raison3.png

Fournir aux employés un guide de protection de la vie privée.

raison4.png

Réaliser un atelier d’anticipation des enjeux de cette nature et préparer avec votre service de communication un document de questions-réponses.

De la sorte, vous protégerez la réputation des membres du personnel, et la vôtre.

Marc-André Blanchette